Légende urbaine et fausses nouvelles

Légende urbaine : les réfugiés reçoivent plus que les aînés

Récemment, nous recevions à la Table régionale une suggestion de réflexion en lien avec le montant que reçoivent mensuellement les réfugiés qui arrivent au Canada par rapport à ce que reçoivent les aînés qui y ont vécu toute leur vie.

Cette information circule sur les médias sociaux (cela devrait déjà soulever un questionnement quant à la validité de l’information). Selon cette « information », les personnes réfugiées recevraient beaucoup plus que les personnes retraitées.

Ce n’était pas la première fois que nous recevions cette information – elle circule depuis 12 ans et a comme origine un article qui manquait de clarté quant au montant qui est donné une seule fois (et non tous les mois).

Voici donc, une source parmi d’autres, qui rétablit les faits dans ce dossier : article Les réfugiés sont ici vraiment mieux traités que les retraités.

Apprendre à reconnaître les fausses nouvelles

Est-ce que la source vous semble fiable? Est-ce que vous connaissez bien cette source? Par le passé, est-ce qu’elle s’est avérée fiable?

Si le titre est provocant, lisez un peu plus avant de transférer l’information (même pour les « vraies » nouvelles, les titres sont souvent plus « sensationnalistes » que la nouvelle qu’elle raconte).

Qui a écrit l’article (est-ce que cette personne existe?) – une simple recherche devrait vous aider à le déterminer. Soyez conscient qu’il arrive aussi qu’on attribue des dires à de « vraies » personnes et que ces personnes n’ont jamais dit cela. Posez-vous la question, est-ce que cette personne à l’habitude de s’impliquer dans un tel dossier ou d’avoir de telles positions politiques? Si ça semble louche, allez voir plus loin.

Vérifiez les autres sources. Si cette information « importante » est véridique, on en parlera aussi dans les médias reconnus (journaux, sites web sérieux traitant du sujet, etc.)

Vérifiez la date. Est-ce de l’information récente?

Satire. Certaines nouvelles sont volontairement fausses – vérifiez si la source verse habituellement dans l’humour et la satire.

Attention à nos préjugés. Nos opinions teintent notre jugement. Par exemple, si je n’aime pas un politicien, je suis plus disposée à croire toute nouvelle qui confirme mon opinion.

La liste des petits trucs pour reconnaître les fausses nouvelles est inspirée des sites suivants :

https://www.factcheck.org/2016/12/video-spotting-fake-news/?gclid=EAIaIQobChMI4uTBsZnE2gIVR1gNCh30wwL3EAAYASAAEgKtGPD_BwE (anglais) et
https://www.ifla.org/files/assets/hq/topics/info-society/images/french_-_how_to_spot_fake_news_0.pdf